Le Festival de la Formation semble avoir fait recette

Formation - 14 septembre 2010


Le Festival de la Formation semble avoir fait recette
La 7e édition de la manifestation a eu lieu durant 24 heures les 11 et 12 septembre derniers.
En tout, le Festival a réuni plus de 500 ateliers d'une grande variété thématique répartis sur l'ensemble du territoire confédéral.
Martine Egger, collaboratrice du projet, et Ruth Jermann, sous-directrice de la FSEA (Fédération suisse pour la formation continue) ont accepté d'en dire plus sur l'événement et ses retombées.

JobticMag :
Y avait-il des nouveautés dans le déroulement de la manifestation cette année ?
Martine Egger / Ruth Jermann : Le concept est plus ou moins le même. Apprendre durant 24 heures. Toutefois, cette année, l'obligation de remplir les 24 heures n'était plus de rigueur. En outre, les réseaux régionaux des coordinateurs se sont agrandis. Grâce à ces résaux, le nombre d'ateliers et de visiteurs a augmenté.  
JobticMag : Etes-vous satisfaites de la fréquentation et du nombre d'ateliers proposés durant ces deux jours ?
Martine Egger / Ruth Jermann : Nous n'avons pas encore reçu les chiffres exacts des différents coordinateurs. La tendance montre, toutefois, que le nombre de visiteurs a augmenté. Cette année, plus de 500 ateliers ont été proposés et le nombre de visiteurs variait considérablement d'une manifestation à l'autre. La fréquentation a également été influencée par la publicité régionale faite par les coordinateurs.
JobticMag : Que fallait-il faire pour pouvoir proposer un atelier dans le cadre du Festival ?
Martine Egger / Ruth Jermann : Toute personne intéressée peut organiser un atelier. Pour cela, elle peut soit s'adresser à un coordinateur régional, soit créer sa propre manifestation avec son propre réseau ou s'adresser directement à la FSEA.
JobticMag : Sur l'ensemble des ateliers, quel pourcentage concernait, d'une manière ou d'une autre, la vie professionnelle ?
Martine Egger / Ruth Jermann : La formation continue professionnelle était en fait peu représentée. Le centre d'intérêt était porté sur l'apprentissage informel où la joie d'apprendre a une place importante.
JobticMag : Quels ateliers ont été les plus fréquentés ? Quels sont les domaines attirant généralement le plus de public ?
Martine Egger / Ruth Jermann : Comme nous n'avons pas encore reçu les rapports de nos coordinateurs, nous ne pouvons vous répondre précisément. Toutefois, suite aux différentes visites que nous avons effectuées dans les différentes manifestations et suite aux remarques que nous avons entendues, les ateliers qui proposaient un "apprentissage ludique" semblaient rencontrer le plus de succès. En fait, les ateliers qui proposaient un apprentissage sans pression d'apprendre.
JobticMag : Qui a obtenu le prix de politique de la formation lors de la cérémonie d'ouverture à St-Gall et quelles personnalités étaient présentes à cette occasion ?
Martine Egger / Ruth Jermann : Lors de l'ouverture du Festival à St.Gall, les personnalités de l'économie, de la politique, du sport et de la formation étaient présentes. Le prix politique de la formation a été attribué au département de la formation du canton du Tessin. Il a été remis à Monisuer Paolo Colombo, directeur de ce département.
JobticMag : Avez-vous déjà eu des retours, positifs ou négatifs sur le Festival ?
Martine Egger / Ruth Jermann : Les premières impressions que nous avons reçues montrent que le Festival a rencontré un grand succès. Les coordinateurs régionaux ont été satisfaits et sont prêts à renouveler cette expérience l'année prochaine. Dans certains ateliers, le nombre de visiteurs était très bas. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cet état de fait : Lors de ce week-end, de nombreuses manifestations étaient organisées en Suisse et de nombreuses personnes ont profité du beau temps pour faire des activités en plein air.
Propos recueillis par Ludovic Pillonel