Questionnaire concernant les jobs d'été: la Ville de Genève

Gestion de carrière - 5 août 2010


Questionnaire concernant les jobs d'été: la Ville de Genève
Comme l'atteste la TSR, de plus en plus de jeunes en âge de scolarité ou d'étudiants se mettent à la recherche d'un petit boulot pendant l'été pour financer leurs vacances ou se faire de l'argent de poche. Même si la période pour chercher est déjà révolue, JobticMag s'est adressé à quelques-unes des plus grandes entreprises et institutions suisses afin d'en savoir plus sur leur offre. Voici les réponses de la Ville de Genève, transmises par la responsable formation Anne Cifali.

1) Quels types de jobs d'été proposez-vous (domaines d'activités recouverts par votre offre) ?
Aide-jardinier-ère, aide de bureau, surveillant-e-s de musées, aide-bibliothécaire, aide animalier-ère, aide responsable de bâtiments scolaires, gardien-ne d'installations sportives, aide archiviste, ouvrier-ère et aide polyvalent-e.
2) Quelle est en moyenne la durée des mandats ?
Exclusivement 3 semaines (durée fixe).
3) Quelle est la période pour postuler (date approximative d'ouverture et de clôture des inscriptions) ?
1er au 21 février 2010 en ligne sur le site Internet de la Ville de Genève.
4) Quelles sont les conditions à remplir pour être engagé chez vous ?
Avoir 15 ans révolus et ne pas dépasser 22 ans révolus, poursuivre des études à plein temps, habiter le canton de Genève, la priorité est donnée aux jeunes qui résident sur le territoire de la commune de Genève.
La sélection se fait chaque année uniquement sur la base d'un tirage au sort électronique en présence d'un huissier judiciaire.
5) Quel salaire proposez-vous ? (fourchette, à l'heure, estimation par rapport à la moyenne suisse, ou, bien sûr, possibilité de ne pas répondre) 
Les jeunes sont payé-e-s en fonction de leur âge, selon un tarif horaire progressif.
6) Combien de personnes employez-vous cet été et à quoi correspond ce chiffre par rapport aux années précédentes ? 
En 2010 167 jeunes sont engagé-e-s ce que représente une baisse de 5.65 % par rapport à 2009.
7) Certaines d'entre elles ont-elles par la suite la possibilité d'être engagées chez vous (pour travailler les week-end ou, pour les éventuels non étudiants, de manière fixe) ?
Pas à ma connaissance.
8) La demande a-t-elle été plus grande cette année que les précédentes ?
Oui, en 2010 nous avons enregistré 1196 inscriptions, ce qui représente une augmentation de  23.98 % par rapport à 2009.
Propos recueillis par Ludovic Pillonel