La Religion, le travail et l'économie : un lien unique ?

Gestion de carrière - 10 septembre 2008


La Religion, le travail et l'économie : un lien unique ?
 
Luther, Zwingli, Calvin, De La Harpe cela vous rappelle quelque chose ? Vos souvenirs des livres d'Histoire vous reviennent-ils en mémoire ? et oui ! ce sont des réformateurs Allemand, Suisse ou Français du XVIème siècle (je reste volontairement large, pour ne pas embêter !). L'Allemand Luther, ne souhaitant que démontrer à l'Eglise catholique qu'elle s'éloignait des écritures bibliques, s'est retrouvé, un peu malgré lui, à la base d'un mouvement religieux fort : le Protestantisme. Ce dernier va rapidement gagner la Suisse à travers des personnages influents sur le plan religieux (Zwingli et Calvin), comme politique.

Pourquoi cette mini introduction historique ? Je souhaitais vous montrez, en quelques points et de manière très générale et succincte, à quel point l'économie est liée à l'Histoire. Et oui ! Force est de constater que les régions protestantes de Suisse sont les plus actives et prolifiques ! Prenons tout d'abord le contre-pied, en mentionnant quelques cantons catholiques : Valais, Fribourg, Uri, Schwyz, Unterwald, ne sont que peu développés au niveau urbanistique et économique ; Le Valais possède une grande richesse touristique mais ne l'exploite pas au maximum ; Fribourg est réputé pour sa cathédrale, son diocèse, son université, mais également pour sa fondue ; Uri, Schwyz et Unterwald sont les fondateurs de notre pays, conservateurs, et des « neinsager » dans l'âme ! Tout cela est bien évidemment caricaturé, mais derrière toute caricature, il y a une partie de vérité...

Quelles sont les régions les plus économiquement développées du pays ? On peut mentionner, entre autre, Vaud (de grandes écoles et entreprises internationales), Genève (principalement des banques - tradition huguenote -), Zürich (Capitale économique), Bâle (grosses industries textiles notamment), Argovie (Puissantes entreprises) ainsi que Bern (capitale politique). un hasard ? non une philosophie ! Pour les protestants, le travail est le Salut de l'âme ; Les personnes voulant trouver du labeur se dirigent souvent vers ces grands pôles citadins, prospères et en perpétuelles mutations, conséquence directe de la religion du canton. Arrêtons nous quelques instants sur une considération qui pourrait servir de fil conducteur pour des personnes en recherche d'emploi mais également pour tous les patrons d'entreprise ! Il est bien clair que je ne donne que la phrase clé, le leitmotiv, de ces deux religions, et en aucun cas une critique de leur philosophie.

L'attitude des protestants envers Dieu et le travail est radicalement opposée à l'Eglise catholique. Les uns privilégient une activité professionnelle rigoureuse, précise, rentable et saine, afin d'obtenir son Salut dans l'Au-delà ; Il n'existe pas de confessionnal pour se faire pardonner, mais seulement un lien direct avec Celui qui écoute, conseille. Pour les catholiques, pouvoir échapper aux flammes de l'enfer passe plus par l'absolution des pêchés commis durant sa vie, que par le travail qui a été effectué. La réponse à notre question est donc oui : La religion, le travail et l'économie sont intimement liés.

 
RS