Partir à l'étranger

Jobs market - 3 June 2010


La Suisse vous pèse ? Vous voulez tenter votre chance ailleurs ? Pour prendre un nouveau départ, rejoindre vos proches, ou simplement en guise de parenthèse ? L'Office fédéral des migrations (OFD) met à votre disposition un dossier complet, allant des formalités et conditions à remplir avant de partir à votre hypothétique retour sur le sol confédéral. Des observations utiles y figurent également, comme l'allusion à la nécessité de prendre du temps -voire beaucoup de temps en fonction de la destination- pour planifier son départ.
Autre paramètre à prendre en compte. Votre âge. En raison des coûts supplémentaires potentiellement occasionnés, certains pays sont moins enclins à héberger les étrangers plus vieux. Des limitations d'âge existent également en matière de formation (stages, programmes scolaires, ...).
En fonction de la région visée, l'OFD recommande de passer un examen médical afin d'être sûr de pouvoir supporter au mieux l'environnement exigeant de la terre d'accueil. D'autre part, un grand nombre de nations a des exigences en matière de vaccination.
Concernant le monde du travail, il convient de savoir que, de manière générale, plus le nouvel arrivant est qualifié et/ou spécialisé dans un domaine, plus il a des chances de trouver de l'embauche. Conséquence des accords bilatéraux, tout diplôme obtenu en Suisse dans le cadre professionnel ou d'une formation est sensé être reconnu dans l'Union européenne (exception faite de la Roumanie et de la Bulgarie). Dans le même ordre d'idées, aucune formalité préalable n'est en principe à remplir si l'on entend trouver de l'embauche chez notre grand voisin (avec toutefois quelques réserves concernant la Hongrie, le Liechtenstein et Malte).
Toutefois, si votre destination n'est pas soumise à ces accords, la première démarche administrative à effectuer pour partir consiste à vous rendre à l'ambassade (ou au consulat) du pays en question pour y communiquer vos intentions. Que vous restiez pour une durée déterminée ou non, vous devrez le plus souvent fournir toute une série de pièces (identité, photos passeport, extrait du casier judiciaire, certificat médical, pièces bancaires, ...) afin de pouvoir formuler votre demande de visa. 
A ce sujet, l'Office fédéral des migrations tient à mettre en garde les personnes décidées à s'expatrier sur les fluctuations existantes entre les différents pays. En effet, le délai d'obtention de l'autorisation de séjour peut aller de trois mois à deux ans selon la région du monde où l'on compte aller. Le coût de la procédure est lui aussi variable. Il atteint parfois plusieurs centaines de francs.
Par ailleurs, il est difficile de s'établir pour une longue période dans de nombreux états. Si les titres de séjour peuvent le plus souvent faire l'objet d'une prolongation, il est en revanche peu fréquent de parvenir à faire évoluer son statut -par exemple, devenir travailleur alors qu'on était touriste- sans être repassé par la case ambassade. Changer de job requiert parfois également une autorisation, de même qu'en cas de déménagement.

LP
Pour en savoir plus, notamment sur les formalités à régler avant de quitter la Suisse et les possibilités de travail à l'étranger