Pourquoi la formation continue ?

Training - 22 January 2009


 
Il a toujours été important, et on nous l'a assez répété, de ne pas avoir d'années « vides » dans son CV qui pourraient gâcher votre présentation. On ne peut pas avoir pris une année sabbatique sans devoir justifier ce choix. Nos connaissances, notre apprentissage, nos études ne viennent mises en valeur qu'après la notification, de la part d'un futur employeur, de ce manquement. Profitons donc, en attendant, de ce qui nous est proposé et évitons ainsi les surprises désagréables.

De plus en plus d'écoles dispensent des formations de toutes sortes dans un éventail de domaines. Mais qu'est-ce que la formation continue ? Voilà la définition que nous donne l'Office Fédéral de la Statistique (OFS): « La formation continue est un apprentissage intentionnel poursuivant un objectif: de l'autoformation à l'aide de littérature scientifique ou de la participation à une conférence jusqu'à des cours de formation continue institutionnalisés et structurés par un processus d'apprentissage». Par conséquent, cette reprise poursuit le but de donner de nouvelles connaissances aux inscrits. Jusque là, rien de nouveau. Cependant, dans certaines branches, la formation continue est importante pour rester à flot. Prenons l'exemple de la médecine ou de l'informatique, métiers dont les découvertes technologiques exigent une régulière mise à jour. Cette dernière ne signifie pas forcément suivre des cours intensifs ou de longue durée ; elle peut se faire via des séminaires ou des symposiums... D'autres domaines ne nécessitent pas de remise à niveau et la formation devient, dès lors, un moyen d'élargir ses connaissances.

On peut également suivre une formation continue dans le cadre de son activité professionnelle. Il est possible que la firme demande de posséder tel savoir pour pouvoir grader ou de suivre tel cours en vue d'une redirection de carrière. Dans ce cas, c'est elle qui finance la formation mais avec la garantie que le candidat reste au minimum deux ans (cela peut varier selon les clauses) dans l'entreprise. La seule difficulté, lorsque l'on souhaite retourner en apprentissage, est celle de se replonger dans le monde estudiantin. Après un certain nombre d'années, c'est un effort certain que de devoir suivre des cours, prendre des notes, étudier, et passer des examens. Mais le jeu en vaut toujours la chandelle !
 
RS